Recherche d’un.e expert.e sur les nouvelles technologies de traitement des rejets hydriques
19 Jan, 2022
Informations générales  Intitulé de la mission Termes de référence pour la réalisation d’une formation sur les  nouvelles technologies de traitement de rejets hydriques Bénéficiaire(s) ANPE Lieu(x) d’intervention Tunis Type de contrat Contrat de prestation de services individuelle Niveau d’effort maximum 12 hommes jours Durée du contrat 1 mois à partir de la date de signature…

Informations générales 

Intitulé de la mission Termes de référence pour la réalisation d’une formation sur les  nouvelles technologies de traitement de rejets hydriques

Bénéficiaire(s) ANPE

Lieu(x) d’intervention Tunis

Type de contrat Contrat de prestation de services individuelle Niveau d’effort maximum 12 hommes jours

Durée du contrat 1 mois à partir de la date de signature du contrat Démarrage de la Mission Mai- Juin 2022

  1. Cadre de la mission 

Afin d’appuyer les objectifs du Gouvernement de la République de Tunisie, l’Agence Française de  Développement (AFD) finance, avec le soutien financier de l’Union européenne (UE), le programme  SUNREF Tunisie (Sustainable Use of Natural Ressources and Energy Finance) qui vise à promouvoir la  mise en œuvre des politiques publiques en matière de maîtrise de l’énergie et de protection de  l’environnement en Tunisie en contribuant à l’approfondissement et à la consolidation du marché  naissant des financements verts à l’échelle nationale. Le programme développera la capacité et  l’appétit des intermédiaires financiers dans ces domaines et soutiendra les investisseurs / porteurs de  projets dans la réalisation d’investissements verts. L’assistance technique du programme est mise en  œuvre par Expertise France.

Les objectifs spécifiques du programme SUNREF Tunisie sont :

– La construction et l’approfondissement d’une offre de finance verte promue par les  institutions financières tunisiennes dans le secteur de l’efficacité énergétique, des énergies  renouvelables et de l’environnement ;

– Le renforcement de la compétitivité économique et la réduction de l’impact environnemental  des entreprises industrielles et des établissements tertiaires par des mesures de maîtrise de  l’énergie et dépollution ;

– Le développement institutionnel et le renforcement des capacités techniques des services de  l’administration tunisienne en charge de l’énergie et de la protection de l’environnement.

Sur une durée totale de trois ans, le programme est constitué de trois composantes :

– (i) des lignes de crédit bancaires (60 MEUR auprès de quatre banques partenaires : UBCI, UBI,  BH Bank et Amen Bank, auxquelles revient la charge d’accorder des prêts à des conditions  financières attractives réservés à des projets verts dans le secteur industriel et tertiaire (économies d’énergie, utilisation des énergies renouvelables, opérations de protection  environnementale, de dépollution et de recyclage), correspondant à certaines conditions  d’éligibilité ;

– (ii) un dispositif d’incitation financière via des primes accordées aux investissements financés  dans ce cadre, commissionnés et opérationnels et ayant fait l’objet d’une procédure de  vérification, selon les dispositions présentées ci-après.

– (iii) un programme d’assistance technique (AT) aux banques, aux porteurs de projet, aux  institutions nationales l’ANME et l’ANPE et aux autres acteurs clés du marché.

  1. Contexte et justification

Les eaux usées de source industrielles non traitées constituent une source de pollution importante en  Tunisie. Les rejets industriels peuvent être collectés par le réseau d’assainissement (ONAS) ou être  traitées dans une station d’épuration avant d’être rejetées dans le milieu naturel. Les traitements  varient en fonction de la nature des eaux usées et de la sensibilité à la pollution du milieu récepteur.

Certains leaders mondiaux dans le domaine des traitements des eaux usées font obligation aux  communes, aux agriculteurs et aux industriels, de traiter leurs effluents à l’aide de techniques  efficaces. Des sociétés spécialisées y ont mis au point des technologies et procédés innovants qui  nécessitent un apport moindre en énergie, en produits chimiques et en main d’œuvre pour une  capacité de traitement plus importante, avec une plus faible empreinte écologique.

La Tunisie essaie de valoriser le traitement des eaux usées afin de trouver des solutions pertinente et  judicieuse pour faire face aux déficits pluviométrique et climatique importants du pays.

L’Agence Nationale de Protection de l’Environnement réalise des contrôles de conformité des rejets  hydriques auprès des industriels et émis un avis sur des études de dépollution qui lui sont adressés par  des industriels. Les agents de l’ANPE doivent s’assurer du degré d’adaptation des techniques de  traitement utilisées aux conditions locales et de l’absence totale d’impact négatif sur l’environnement  avant de proposer des solutions de traitement complexes. C’est dans ce cadre que l’Agence Nationale  de Protection de l’Environnement en partenariat avec le programme SUNREF se propose de réaliser  une formation sur les nouvelles techniques de dépollution hydrique qui permettrait d’une part de  mieux appréhender les nouvelles techniques disponibles permettant la réduction de la charge de  pollution issus des rejets hydriques et de conseiller les entreprises et d’orienter les entreprises vers ce  type de solutions pour réduire leur impact environnemental.

Cet appui rentre dans le cadre de la ligne de « mobilisation d’expertise nationale » sous la composante  3 relative au « renforcement des capacités des différents acteurs pour le développement de la finance  verte » et plus précisément l’activité 3.1 qui consiste à « assurer le renforcement des capacités de  l’ANME et de l’ANPE ».

III. Objectifs de la mission 

L’objectif général de la mission est d’appuyer les agents de l’Agence Nationale de Protection de  l’Environnement dans leurs missions de contrôle, de suivi de la pollution hydrique émise par les unités  industrielles et d’assistance technique aux entreprises dans le choix des solutions à préconiser dans le  domaine, dans l’évaluation et la validation des études de dépollution menées dans ce sens.

Il s’agit en particulier d’animer une formation présentant les nouvelles technologies de traitement des  rejets hydriques et quelques solutions proposées par les entreprises travaillant dans ces domaines.

Termes de référence et tâches à réaliser 

La formation à élaborer devra présenter les technologies suivantes :

– Technologies et Dimensionnement des bioréacteurs à membranes MBR, en remplacement du  traitement biologique classique des eaux usées

NB : Les bioréacteurs à membrane (MBR) sont utilisés dans les systèmes de traitement des eaux usées  pour améliorer la qualité des effluents et l’épaississement des boues.

– MBBR: « Moving Bed Biofilm Reactor » ou « réacteur à lit fluidisé » : technologies et  dimensionnement

– Technologies innovatrices de traitement physico chimique des eaux usées : Electrocoagulation,  en remplacement de la coagulation/ floculation ; Electro-ionisation, en remplacement du blanchiment  par les oxydants chimiques classiques,…

– Technologies et dimensionnement du traitement anaérobique des eaux usées (provenant du  secteur agroalimentaire riche en matière organique) et valorisation énergétique de ces déchets

Durée de la mission  

La durée maximale prévue pour la réalisation de l’ensemble des travaux est estimée à un mois, à partir  de la date de signature du contrat. Le niveau d’effort requis est estimé à un maximum de 9 ou 10 jours  de préparation et 2 à 3 jours de formation, pour un effort maximal estimé à 12 jours.

Livrables attendus 

Livrables  Date de livraison
1. Livrable 1 : Supports de formation 15 jours après le démarrage de la mission
2. Livrable 2 : Déroulé de la formation intégrant une fiche  technique pour chaque technologie 3 semaines après le démarrage de la  mission
3. Livrable 3 : Rapport final et les résultats d’un questionnaire de  satisfaction 1 mois jours après le démarrage de la  mission

 

Coordination et modalités d’exécution :

L’expert Environnement au sein de l’assistance technique du projet SUNREF et le point focal ANPE  seront les interlocuteurs officiels du prestataire.

L’Assistance Technique se donne maximum 7 jours ouvrables pour évaluer, en concertation avec  l’ANPE, les supports de formation présentés.

Le niveau d’effort pour la réalisation de cette formation est estimé à 12 hommes-jours.  Les coûts d’organisation de la formation sont pris en charge par l’AT du programme Sunref.

Profils requis des experts 

  1. Qualifications et compétences : 

Diplôme : ingénieur / master/ doctorat

Spécialité : génie des procédés/ chimie industrielle/ environnement ou équivalent.

Expérience : au moins 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de l’environnement et des  procédés de traitement des eaux industrielles objets de la présente formation,

Référence : ayant animé des formations techniques dans les domaines environnementaux ;

Bonus : ayant une bonne connaissance des secteurs industriels intégrant une composante de  traitement de rejets hydriques ;

Excellente maîtrise du français (écrit / oral) (les livrables seront remis en français).

Processus et critères de sélection  L’offre doit être envoyée à sunref.tunisie@expertisefrance.fr d’ici le 8 février 2022 à 18h et doit  contenir :  – Un Curriculum Vitae actualisé mettant en relief les références du consultant en relation  avec l’expertise.   ∙ Une proposition financière (30 points) indiquant lee prix unitaire par jour en HT et en TTC et l’offre globale en HT et en TTC.

AUTRES ARTICLES À DÉCOUVRIR

Actualités
En Nouvelle-Aquitaine, les autorités publiques tunisiennes examinent les solutions de valorisation des déchets

En Nouvelle-Aquitaine, les autorités publiques tunisiennes examinent les solutions de valorisation des déchets

Tunis, le 17 mai 2022 – La semaine dernière du 9 au 13 mai 2022, une délégation de représentants du ministère de l’Énergie, de l’Industrie et des Mines, de l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie (ANME) et de l’Agence nationale de protection de...

Lire plus

Actualités
Formation sur le « traitement et la valorisation de déchets » au profit des cadres de l’ANPE

Formation sur le « traitement et la valorisation de déchets » au profit des cadres de l’ANPE

La valorisation des déchets constitue en Tunisie l’un des maillons faibles de la chaine de la gestion des déchets toute catégorie, particulièrement ménagers et industriels. Le programme SUNREF à travers le soutien financier et technique qu’il accorde aux projets de...

Lire plus

Actualités
Recherche d’expert.e.s pour la formation sur la pollution atmosphérique à organiser au profit de l’ANPE

Recherche d’expert.e.s pour la formation sur la pollution atmosphérique à organiser au profit de l’ANPE

Contexte Dans le cadre de l'accompagnement de SUNREF à l'Agence Nationale de Protection de l'Environnement-ANPE, il apparait indispensable et urgent aujourd’hui de renforcer les capacités de l’ANPE et de ses équipes techniques en matière de dépollution...

Lire plus

Actualités
Atelier de restitution sur le potentiel d’économies d’énergies pour les conserveries et industries agroalimentaires

Atelier de restitution sur le potentiel d’économies d’énergies pour les conserveries et industries agroalimentaires

L’atelier de restitution de l’étude sur le potentiel d’économies d’énergie dans le secteur de la conserverie et de l’agroalimentaire Cet atelier co-organisé avec le GICA, Groupement des Industries de Conserves Alimentaires et Agence Nationale pour la Maîtrise de...

Lire plus